Photo en Une : © DR

C'est en tant que Skanfrom que Semsroth se fait d'abord connaître. En 1998, il sort son premier disque, Talking Translator. S'étant lié d'amitié avec deux personnes de Hard Wax – disquaire situé dans le quartier de Kreuzberg à Berlin ayant joué un rôle important dans le bourgeonnement de la scène électronique des années 90 – ces dernières lui proposent d'en faire la distribution. En 2002, Jason Amm, cofondateur de Suction Records, sort l'album Hand-Picked Fragments de Skanfrom. Son album Are You Alone fait son apparition en 2009 sur un label, The All-Clear, qu'il a créé pour ses projets un peu plus pop comme Government Bookshops, Civil Defence Programme et Television Set. 

En 2004, Sleeparchive fait son apparition. Ce projet est la manifestation plus mature de la musique de Skanfrom. Une techno dont l'inspiration prend ses origines chez Mika Vainio, Plastikman et plus tard, chez Jeff Mills. Loin de rester figée, elle se permet de varier, de voyager et d'innover. Jusqu'à 2008, seul son label éponyme lui sert de structure pour sortir sa musique.

Depuis, d'étroits liens se sont tissés entre lui et le Tresor à Berlin. À son compte également, différentes sorties et apparitions sur divers labels (Repitch Recordings, Finitude Music, Inner Surface Music, Mord…) et une série de remix impressionnants, revisitant des artistes comme Regis, Adam X (qu'il reprend en tant que Traversable Wormhole), Orphx, Miss Kitten, Rhythm & Sound, Cio D’or…



En attendant les réjouissances de vendredi lors de la soirée Possession où on aura le plaisir de le retrouver, découvrez ici un live en exclusivité illustrant son pouvoir minimal en constante évolution, qui offre une plongée dans une atmosphère hypnotique teintée de textures industrielles.