Photo en Une : © D.R

Ils étaient vendus au vestiaire. Pour son closing, Concrete avait fait imprimer en collaboration avec la marque Tealer une série limitée de t-shirts floqués « Concrete : club de quartier ». L’origine de ce slogan, déjà arboré deux mois plus tôt par le résident Shlømo vêtu d’un « Shlømzer : DJ de quartier » ? Un commentaire absurde et franchement drôle relayé par le club, puis rapidement reprit sur les réseaux sociaux par les médias Dure Vie, Brain… De l’EDM en sirotant du champagne, mais pourquoi n’y ont-ils pas pensé plus tôt ?

© Nightmess

Pour connaître toutes ces autres anecdotes qui ont fait de Concrete le club le plus emblématique des nuits électroniques de Paris pendant les huit dernières années, il ne reste qu’à feuilleter le numéro 224 de Trax Magazine qui consacre sa couverture à la désormais célèbre barge du quai de la Rapée. Et à sa dernière soirée d’anthologie.