Photo en Une : © Samir Hussein/Getty Images

Une nouvelle fois, les festivals se mettent au vert. Live Nation, célèbre promoteur d’évènements internationaux, s’est en effet engagé à ce que cinq des plus grands festivals de musique britanniques interdisent le plastique à usage unique. Les festivals Wireless, Latitude, Leeds, Reading et Download devront donc désormais se passer d’objets composés de ce matériau polluant, comme les pailles ou les bouteilles en plastique.

Un investissement de grande ampleur dans la résolution des problèmes écologiques liés à l'organisation de ces évènements, qui s’inscrit en outre dans un projet plus large mené par la firme. Organisant chaque année plus de 35 000 évènements, Live Nation entend en effet à imposer une politique zéro déchets à tous ses sites, qu’il s’agisse de salles de concerts, clubs ou festivals. « Les effets néfastes du changement climatique sont indéniables et nous voulons utiliser notre place sur la scène mondiale pour contribuer à trouver une solution », a déclaré Michael Rapino, CEO de l’organisation. 

 À lire également
Au Royaume-Uni, une pétition demande l'interdiction des paillettes, nocives pour l'environnement


Et son engagement pour le climat ne s’arrête pas là: Live Nation a également dressé une liste d’objectifs de durabilité pour les années à venir incluant la réduction de 50% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, ou l’utilisation complète d’énergies renouvelables. 

Si ces règles seront progressivement appliquées à tous les évènements promus par l’organisation, d’autres festivals ont effectué seuls une démarche similaire. En mars dernier, le mythique Glastonbury a par exemple banni l’utilisation des bouteilles en plastique à usage unique. Une mesure également adoptée par l'évènement parisien We Love Green l’année précédente. Tout cela devrait permettre aux festivaliers de continuer à faire la fête en limitant leur impact sur la planète.