Photo en Une : © D.R


John Drummond Montgomery et Rebecca Mantle, deux hauts responsables du tourisme de la région du Queensland, en Australie, viennent de dépenser 27 000 dollars australiens (soit un peu plus de 16 600 euros) lors d'une virée au Burning Man, ce festival qui accueille chaque année plus de 70 000 personnes dans le Nevada. Dans l'espoir de rendre le deuxième état (en superficie, et troisième en population) de son pays plus attractif, ils ont donc participé aux neuf jours de festivités, glanant « les secrets des tendances à la mode, les thèmes et les idées d'un festival d'une telle ampleur », et rencontrant « des partenaires indispensables », a rapporté la chaîne australienne ABC. Leur plan : « créer un rassemblement similaire au Burning Man sur le sol australien », dans une région qui dépend en grande partie du tourisme.

   À lire également
Le fondateur du Burning Man, Larry Harvey, est décédé

Si la démarche de John Drummond, qui porte déjà de l'intérêt aux évènements locaux comme l'Ekka à Brisbane, ou bien à l'étranger comme l'Edimburgh Fringe Festival semble animée de bonnes intentions, l'initiative n'a pas plu à tout le monde. La somme dépensée provient en effet des fonds publics, chose que n'a pas manqué de remarquer Tim Mander, membre de l'Assemblée législative issu du parti d'opposition. « Je ne sais rien à propos de ce Burning Man, ce que je sais en revanche c'est qu'il brûle l'argent du contribuable ».