Photo en Une : © D.R


Le festival c/o pop est l'un des acteurs du projet We Are Europe, qui regroupe huit festivals européens dans une optique d’émulation interculturelle. L'événement a donc comme but de s'intéresser aux enjeux sociétaux contemporains à travers le macrocosme musical et permet ainsi le partage d’idées dans une ambiance humaniste. 

Le line-up est méticuleusement choisi, de la trap hambourgeoise de la rappeuse Haiyti (dont parle notre homonyme Tracks) à de l’indie rock allemande jusqu’au cloud rap americano-coréen mêlé à de la house. Le sextet lascif L’Impératrice, qui prépare un nouvel album pour 2019, se déplacera pour l'occasion. Après avoir honoré le Colors Show lui étant dédié, le jeune Yellow Days se rendra à Cologne pour présenter sa pop DIY. Quant à celui qui manie parfaitement l'art du sample jazz, Flofilz, il se produira, accompagné de Max Graef et de sa house aux influences hip-hop/jazz. D'autres membres de leur label, Money $ex Records, à l'image de Glenn Astro et Hulk Hodn alias Hodini, seront présents. L'auteur-compositeur William Fitzsimmons, à la voix folk, le sera également. Enfin, le bulgare KiNK, et la british Coucou Chloe viendront partager leur art avec un public avide de découvertes.

   À lire également
5 albums à suivre par ... Max Graef

Les sites du festival sont aussi variés — clubs, théâtres, mairie, espaces ouverts — que les activités qu'ils accueillent — DJ Sets, concerts showcase, débats. Il y aura une multitude de live dont celui de Reihard Voigt, frère du fondateur du label électro Kompakt, sur lequel est signé l'anglais Rex The Dog, qui livrera une performance.

La partie Convention du c/o pop Festival est dédié aux conférences et aux débats autour des axes numérique, technologique et politique. Par exemple, le 29, le rappeur allemand Samy Deluxe, dont l'album éponyme sorti en 2001 lui a assuré une validation généralisée sur la scène rap allemande, se produira sur scène. Il s'exprimera également sur la question suivante : « Qu'est-ce qu'une bonne collaboration de marques ? Et une terrible ? »

Autre exemple, le 30 août, l’European Lab forum et Convention vont explorer la situation actuelle du Copyright à travers le prisme de considérations telles que le piratage sur internet, la qualité musicale, le Blockchain et la potentielle oppression de la créativité. Cette conférence invitera des intervenants tels que Cliff Fluet, avocat spécialisé en contenu de marque ou encore Paul Pacifico, PDG de l'association britannique AIM (Association of Independent Music).

   À lire également
European Lab : L'autre festival de nuits sonores

Sónar+D, congrès barcelonais autour de la musique électronique, et c/o pop Convention interrogeront également l’avenir de l’intelligence artificielle et la façon dont cette technologie peut se renouveler ou détruire l’industrie musicale. Le comité accueillera divers conférenciers tels que la psychothérapeute Antònia Folguera, ou encore Rachel Falconer, professeure de littérature anglaise moderne. Enfin, le 1er septembre, une soirée est organisée dans l’un des clubs les plus réputés de Cologne, appelé lGewölbe. Bawrut, KiNK, Gilb’r et Ison y mixeront.

Plus d’informations sur le festival et sa palette de tarifs (le pass complet est à 75 euros) sur la page Facebook de c/o pop.