Photo en Une : © Jacob Khrist


Depuis 2011, le festival a donné au petit village de Cargèse un goût pour les musiques électroniques le temps d’un week-end au rythme des artistes venus de toute l’Europe pour enflammer les plages de la côte ouest de l’île. Passé, depuis, sur un format trois jours/trois nuits, le festival se transforme peu à peu en rendez-vous culturel à renommée internationale, tout en conservant un regard tourné vers la scène locale. 
Profitant du foisonnement culturel de Corse, les organisateurs, cargésiens pure souche, veulent accompagner les jeunes artistes de l'île, à l’image de celui qui était déjà dans la programmation l'année dernière, Fÿm, ou du collectif bastiais Le Disko, adeptes du genre éponyme, qui descendront dans le sud pour un set boule à facettes.

Derrière le line-up, une alliée de poids venue de Paris : Molly, résidente du mythique Rex Club. La DJ, dont les clubs européens s'arrachent la tech-house fine et bien ciselée, a aidé les organisateurs à monter cette édition 2018, en s'occupant de la direction artistique du festival. En tête d'affiche, on retrouve le plus connu des producteurs sud-africains Black Coffee, maître incontesté de l'afro house, et Damian Lazarus, le Britannique à l'origine du label Crosstown Rebels. Derrière, DJ Tennis, qui a sorti l'année dernière un riche DJ-Kicks, fondateur du label Life And Death et capable de mélanger tous les styles avec dextérité.

L'un des trois pères fondateurs de la techno, Derrick May sera présent pour parrainer le festival du haut de sa trentaine d'années d'expérience. Margaret Dygas, elle, représente une nouvelle génération techno teintée de sonorités minimalistes. Celle qui a grandi au pied du Berghain viendra déteindre sur la tech house du duo italien Marvin & Guy. Côté made in France, Romain Poncet aka Traumer ; celui qui a quitté le trio Möd3rn il y a quelques temps pour se focaliser sur son projet solo sera présent sous son alias micro house pour accompagner le soleil.

Avec sa grosse vingtaine d'artistes programmés, Cargèse Sound Festival se donne pour objectif « d’emmener les gens vers de nouveaux univers musicaux, de faire partager les découvertes de l’hiver et de recréer des attaches au village pour les 20-35 ans ». Loin des niches à DJ's paresseux de la jet set et des festivals remplis de stands mojito, l'état d'esprit des organisateurs a quelque chose d'un accent corse, entre qualité et identité. 

Plus d'informations sur le site du festival