Photo en Une : © DR


Rendez-vous incontournable du paysage culturel rhodanien, Nuits sonores s’était exporté l’année dernière à l’étranger, en septembre 2017, investissant les 4 330m2 du Palais 10 de Brussels Expo, au pied de l’Atomium de la capitale belge, ainsi que son cinéma Galeries. Né d’une union entre Arty Farty, à l’origine du festival, et BOZAR, pionnier de la musique électronique d’avant-garde belge et musée des Beaux-Arts de la capitale, Nuits sonores Bruxelles n’a pas tardé à s’imposer parmi les rencontres musicales à ne pas manquer.

L’European Lab sera présent cette année, et avec lui sa flopée de conférences sur l’Europe qui s’inscrira dans le cadre du programme de débats Agora de BOZAR. La deuxième édition bruxelloise remplace ainsi le BOZAR Electronic Arts Festival, de six ans son aîné. Et si l’équipe de BOZAR a capturé l’esprit de leur événement phare pour l’incorporer à Nuits sonores Bruxelles, Arty Farty amène avec eux le Circuit ; ce parcours de jour qui permet aux festivaliers de découvrir plusieurs scènes et lieux de la ville, le tout en musique via une programmation spécialement prévue pour ces endroits. En parallèle, BOZAR proposera également divers évènements au cours de l’année, comme les BOZAR Electronic Series, concerts intimistes qui auront lieu quatre fois par an, ou les BOZAR Night, pour deux dates fixes les 10 novembre et 30 avril.

Pour l’instant, aucun line-up n’a été communiqué pour cette 2e édition de Nuits sonores Bruxelles. Mais connaissant l’expertise de son grand frère lyonnais, l’on s’attend comme toujours à un beau spectacle. Pour plus d’informations, suivez régulièrement la page Facebook de Nuits sonores, ainsi que le site Internet de l’édition bruxelloise.