Photo en Une : © DR


Fermez les yeux, oubliez le froid (et la neige pour certains) et projetez-vous dans seulement six mois : soleil, musique électronique et pléthore de DJ's bien connus de la scène internationale – mais aussi d'artistes locaux. Gardez les yeux fermés un peu plus longtemps : vous êtes à une heure de Porto, au cœur de la forteresse de Santiago da Barra, dans le village de Viana do Castelo. A l'embouchure du fleuve Lima, de ce décor qui entoure les artistes et qui nous attend, on ne retiendra qu'un mot : paradisiaque.

S'il n'y a que FJAAK qui rime avec cet adjectif, le trio allemand ne sera pas seul acteur de ce voyage musical. On pense bien évidemment d'abord aux apôtres du genre et habitués de ces célébrations : le sorcier Jeff Mills, les résidents du Berghain Ben Klock et Len Faki, Solomun – que l'on ne présente plus... Mais aussi aux belles apparitions d'Ivan Smagghe, vétéran de la techno française et cofondateur du label Kill The DJ, du triptyque Apollonia, d'un b2b entre Paula Temple et Rebekah, sans oublier nos amis de l'Est, dont une techno en provenance d'Ukraine représentée par Nastia, et l'incontournable live du Bulgare KiNK. Seront également de la partie les expérimentés Zadig et Solar, l'un dans un style techno virulent et teinté d'acid, et l'autre pour une phase plus deep, lente et orientée vers la synthpop. 

   À lire également
Solar passe par toutes les nuances d'acid en 1H de mix solaire

Lors de son édition 2017, Neopop a su déjà sortir des schémas classiques avec son thème « The Art of Techno », faisant la promotion de danseurs, de peintres et d'artistes multimédias locaux qui exprimaient leurs visions de cette musique à travers des moyens et matériaux artistiques originaux. On vous laisse observer leurs performances pour vous donner une idée de ce que le festival nous réserve.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site du festival Neopop.