Photo en Une : Électropicales © Gwael Desbont

Aller plus loin dans l’accompagnement, définir des stratégies de développement artistique, mettre à disposition des artistes un réseau professionnel, soutenir les jeunes pousses créatives… Autant de souhaits qui ont poussé les équipes d’Électropicales à créer leur propre agence de booking local : Électropicales Booking. Une initiative qui pourrait permettre de donner une visibilité plus importante et d’exporter les artistes électroniques réunionnais, souvent peu représentés. « Cette scène est vivace, foisonnante d’intensité, créative et innovante, explique Thomas Bordese, directeur d’Électropicales. Notre objectif est de professionnaliser la scène locale : inscrire les artistes à la SACEM, étoffer leur bio sur Internet, leur proposer des formations avec des ingé-son pour le mastering... En bref, leur donner les moyens d'intégrer le circuit des DJ's internationaux. Ils sont extrêmement talentueux, mais le fait de résider sur une île est clairement un frein pour faire partie d'une scène qui se développe surtout en métropole. »

   À lire également
Les Électropicales 2017 : le festival le plus cool de France est de retour à la Réunion

Le catalogue de l’agence propose déjà un panel musical large : ambient, afro beat, bass music, house, techno… Avec des artistes comme LXI, qui propose une musique ambient aux influences de Bonobo ou Fakear, Blaise, qui a signé sa première track afro house sur Red Island Productions ou encore Gautix, qui navigue entre techno mentale et house progressive. Sans oublier Barbee, prometteuse DJ de club music aux influences gqom et kuduro, et Agnesca, pour une techno froide et mentale qui respire la warehouse.