Photo en Une : Un entrepôt de vinyles abandonné © Frédéric Thiphagne | LesMainsNoires

C’est le fantasme de tout digger… Vous scrollez tranquillement votre feed Facebook, quand soudain, vous tombez sur ce post : "Je demande à autant de gens que possible de venir sauver les vinyles qui restent. C’est gratuit, s’il vous plaît, ne laissez pas ces disques finir à la poubelle."

Collection de vinyles découverte dans un magasin abandonné à Manchester
Patrick Poole en train de fouiller parmi les vinyles © Manchester Evening News / Eddie Garvey

Ce message, c’est celui posté par la société de transport Marvellous Marcus Ltd lorsqu’elle a découvert, lors d’une opération de déblaiement, une montagne de vinyles en train de moisir (littéralement) dans les locaux d’un magasin désaffecté de l’ancien quartier industriel de Newton Heath, à Manchester.

"On parle de milliers d’albums. Des milliers ont déjà été récupérés, mais on ne voit même pas la différence. Je dirais qu’il y en avait entre 30 000 et 50 000", explique un porte-parole de la société. "Nous avons essayé d’en sauver le plus possible en les donnant […], beaucoup de gens sont venus avec des voitures et embarquent des disques à la pelle."

Les photos prises par le Manchester Evening News rappellent celles de Frédéric Thiphagne, qui publiait en 2013 sur son blog les clichés d'un océan de vinyles découvert dans un entrepôt désaffecté.


   À lire également
Une collection de 20 000 vinyles vient d'être retrouvée en Antarctique

Collection de vinyles découverte dans un magasin abandonné à Manchester
© Manchester Evening News / Eddie Garvey


On devine sur les photos du quotidien des designs de pochette des années 60, mais difficile de savoir quels genres de musique cette découverte recèle. Le journal rapporte qu’il pourrait s’agir d’une partie de la collection de George Davenport, ex-propriétaire de Pandemonium Records, un disquaire du quartier.

Contacté par le M.E.N., Davenport répond qu’il ne peut pas confirmer si les disques lui appartiennent. Pour se faire une idée de la taille de la collection du type, il suffit de savoir qu'il possède plus de 50 000 CD et qu'il admet avoir perdu le compte de ses vinyles.

Alors, tentés par un aller-retour express pour Manchester, histoire d’aller nager dans un bac à vinyles de la taille de la piscine de Picsou ? Si l’occasion vous paraît immanquable, souvenez-vous quand-même de ce monsieur, qui a sauvé 50 000 disques lors d'une occasion semblable, et se retrouve maintenant à gérer le stockage de ces 19 tonnes d’acétate dans un local de 650 m².

Collection de vinyles découverte dans un magasin abandonné à Manchester
Romero Mottley en train de fouiller parmi les vinyles © Manchester Evening News / Eddie Garvey

Teddy Pendergrass - The More I Get, The More I Want (Dimitri From Paris Super Disco Blend)