L'association Plus1 a trouvé l'idée parfaite pour instaurer plus de justice, à la fois dans la société allemande et dans les clubs de Berlin : récolter des donations de la part des privilégiés des clubs. À l'entrée de certains clubs de Berlin, une boîte attend désormais ceux qui ne paient pas et ne font pas la queue, appelant à leur générosité. Tous les noms des guestlists et leurs +1 (d'où le nom du projet) devront se défaire au minimum d'un euro symbolique.

Ainsi, Plus1 restaure plus de justice dans les clubs et participe à l'insertion des réfugiés à Berlin, puisque l'argent récolté dans les clubs est ensuite reversé à trois associations différentes. Mohabit hilft aide à loger les réugiés, leur apporte un soutien social quotidien et combat les préjugés en relayant des informations. Der Flüchtlingsrat Berlin, plus idéologique, est un réseau de groupes militants qui défend les droits des migrants et protège leur dignité en luttant contre la discrimination. Enfin, Sea-Watch est une association qui officie sur la mer Méditerrannée : à bord de leur bateau, ils facilitent le voyage des barques et réalisent des sauvetages lorsqu'une de ces barques vient à couler.

Boys Noize, le Chalet, le Cassiopeia, le Griessmühle, le OHM, Modeselektor, Monkeytown... Le projet Plus1 a déjà convaincu plus de 130 clubs berlinois et récolté plus de 24.000€ qui ont entièrement été reversés aux associations citées plus haut. Une initiative politique et solidaire qu'il est bon de voir grandir dans le monde de la nuit. Les tenants de l'association déclarent : "La campagne Plus1 montre qu'il y a une forte volonté de soutenir les réfugiés dans la scène culturelle de Berlin". Autant vous dire que chez nous, le projet nous a fait briller les yeux. Tellement qu'on vous en reparlera sûrement dans peu de temps. Quoi qu'il en soit, Berlin donne une nouvelle leçon à ses voisins.